Elisa, Directrice Administrative et Financière

Après une longue période de chômage, cette cadre de 46 ans a retrouvé un emploi de Directeur Administratif et Financier. Le tout au bout de trois mois d’accompagnement.

Une longue période d’inactivité

Lorsqu’Elisa est arrivée dans notre bureau, cette Directrice Administrative et Financière membre du comité de direction d’un groupe de réseau de télécommunication britannique était au chômage depuis plus de 18 mois.

Dans un contexte de licenciement collectif, elle avait négocié son départ, avait eu une opportunité rapidement chez un fournisseur du groupe. L’expérience n’avait pas été concluante. Elisa avait décidé de ne pas aller jusqu’au bout de la période d’essai et depuis, elle n’avait pas réussi à se reclasser.

Son obsession était la durée d’inactivité : plus de 18 mois qui devenait à ses yeux un obstacle à son retour vers l’emploi. Et quand nous lui demandions de nous expliquer comment elle présentait cette période d’inactivité au cours des entretiens qu’elle avait pu avoir, celle-ci nous énumérait plusieurs événements dont elle ne mesurait pas les connotations sociales qu’elles pouvaient renvoyer à ses interlocuteurs, en pensant démontrer une attitude active et dynamique aux travers des occupations qu’elle s’était trouvée.

Un accompagnement personnalisé

Ainsi, avons-nous entrepris de reprendre avec elle son parcours professionnel dans le cadre d’un bilan de carrière. Nous avions constaté en effet que le CV d’Elisa présentait principalement des résultats ou des performances, mais n’apportait aucune description concrète de ce qu’elle faisait précisément dans ses différents postes. C’était un moyen pour nous de recentrer son discours sur ses compétences avérées en lien avec son métier, de lui faire revivre ou ressentir ses activités en poste.

Nous lui avions ensuite demandé de se projeter dans une organisation future en nous expliquant en quelques mots d’accroche ce qu’elle était à même d’apporter à une Direction Générale. Enfin nous avions travaillé avec elle un « pitch » pour lui permettre de passer le cap difficile, selon elle, de l’explication de ses 18 mois de chômage. Finalement, nous lui avions conseillé d’orienter sa recherche dans un secteur identique à celui qu’elle avait quitté, où elle était restée pendant 12 années.

Il était évident pour nous qu’Elisa avait de nombreux atouts à offrir à un recruteur potentiel mais qu’elle semblait ne plus en avoir conscience et qu’elle ne semblait pas non plus intégrer une réalité du côté du recruteur qui la convoquait.

Le rapport aux autres et à soi

La capacité à inverser son destin a infiniment plus à voir avec le rapport aux autres et à soi qu’avec la couleur de sa peau, l’orientation sexuelle, ou la nature du handicap quel qu’il soit.

Norbert Alter, « La force de la différence »

 

Dans le cas d’Elisa, cette constatation est la même. La capacité que celle-ci a eu à inverser son destin s’est opérée le jour où elle a compris que sa difficulté de retour au travail n’avait rien à voir avec ces 18 mois de chômage, mais bien davantage en :

  • anticipant sur un regard que l’on pourrait porter sur elle,
  • en omettant de mettre l’accent sur l’expertise qu’elle détient et pour laquelle le recruteur l’a reçu finalement en entretien.

Car au bout de 3 mois d’accompagnement, cette cadre de 46 ans a retrouvé un emploi de Directeur Administratif et Financier chez un gros acteur de la téléphonie.

Un entretien de recrutement, quel que soit notre statut de chômeur, est un acte de socialisation dont il faut comprendre les mécanismes pour le gérer au mieux et un beau jour trouver sa place.

Elisa chez Eurotalents

  • Analyse du parcours professionnel
  • Bilan de carrière
  • Repositionnement métier
  • Pitch
  • Conseils et orientations

Le prénom a été changé. Chaque profil est unique et donne lieu à un accompagnement personnalisé.